Couleurs chips, chips, chips…hourrah ?

Maquillé aux couleurs du paquet de chips.jpegQue diriez-vous d’un maquillage aux couleurs de « croustilles Ruffles ondulées au cheddar et à la crème aigre » ? Surréaliste, décalé ? Pas sûr…

Jusqu’alors, le talent inspiré des créatifs servait les campagnes marketing des publicitaires. Avec Tim O (alias Skelotim, surnommé le « Andy Warhol du maquillage »), le processus pourrait bien s’inverser. Désormais, le packaging lui-même inspire effectivement l’artiste qui participe ainsi au « street-marketing », comme au XIXème siècle les « hommes-sandwichs »….

Après les sacs de chips, Skelotim arbore à présent les couleurs bleutées d’une  de ses boissons gazeuzes préférées. Assez loin de Peau d’Ane quoique dans les « couleurs du temps »…

Faut-il y voir l’influence d’un packaging étudié associant, pour l’alimentaire, les couleurs au goût (le vert et le salé ou, pour les  « cheetos flammin’hot » du diaporama suivant, le rouge-orange et le poivré par exemple) ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sensible à l’esthétisme des couleurs (« toujours de la bombe« …), Tim O ne cache par ailleurs pas le plaisir immodéré que lui procurent ces gâteaux apéritif très gras.

Derrière la volonté exprimée de faire rire, on peut néanmoins s’interroger aussi sur le sens inconscient de cette auto-dérision publique.

https://www.youtube.com/watch?v=1W5mTu81cG

A l’instar de la symbolique de l’Egypte ancienne (le terme « youn » signifiait « couleur » et « caractère d’un être humain »), son maquillage ne lui permet-il pas de présenter aussi une image de « bon vivant » (au sens gustatif et figuré) pour bien vivre ses rondeurs ? Sans psychanalyse hasardeuse quant à son addiction à la « mal bouffe », ses termes pour se décrire interrogent quant à l’estime de soi : « fat »… »«bald and beard bitch» (une « chienne » chauve et à barbe).

Et vous, qu’en pensez-vous : effet marketing, muse « picture marketing » ou fragilité éventuelle ?

Si ce sujet  vous a intéressé, à vos commentaires 🙂

 colorfullcat

 

 

 

Sources :

http://www.journaldemontreal.com/2016/01/21/cet-homme-se-maquille-aux-couleurs-de-sacs-de-chips-et-cest-absolument-glorieux

Autres liens sur l’influence des couleurs en marketing  :

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Couleurs chips, chips, chips…hourrah ? »

  1. Bonjour Catherine,
    Je connaissais les chips de pomme de terre, de patates douces, de carottes, de betteraves rouges, bref des chips de toutes les couleurs. Mais je ne savais pas qu’il fallait se maquiller en conséquence pour les déguster !
    Miaou !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Sylvie,
      Surprenant n’Est-ce pas ? Au plaisir de prochains échanges et merci pour l’avis sur la forme actuelle des articles ou pages du blog. suis-je sur la bonne voie ?

      J'aime

Les commentaires sont fermés.