Jardin des Plantes de Nantes : un « Ponti tour » et puis s’en va…

« Jardin remarquable« , le Jardin des Plantes de Nantes a probablement conservé, de son histoire ancienne, quelques vertus médicinales tant le corps et l’âme semblent y retrouver leur jouvence, par la seule action des sens. Réminiscence probable de ces vertes années où ma grand-mère, qui habitait tout proche, nous emmenait souvent, son chien « Bibiche » (1) au bout de sa laisse et les brioches sucrées, achetées en chemin, précieusement rangées dans son sac pour notre goûter, ce lieu arboré et fleuri a désormais pour moi la saveur délectable d’une véritable madeleine de Proust…

jardindesplantes-nantes-l225-min-1

Parmi la centaine de parcs et jardins gérés par la municipalité, cet espace vert conserve l’étrange pouvoir de « n’être, à chaque fois, ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre ». De fait, ouvert au public en 1829, il n’a cessé d’évoluer depuis sa création en 1688 : de jardin des apothicaires en jardin royal des plantes en 1719, pour devenir enfin le jardin botanique actuel.

Situé en plein centre-ville de Nantes, il figure parmi les quatre grands jardins botaniques de France (73 280 m2 de verdure, plus de 10 000 espèces vivantes, 800 mètres carrés de serres, plus de 50 000 fleurs sont plantées chaque saison).

Caractéristique des jardins paysagers du siècle dernier, cet arboretum dispose d’une décoration florale harmonieusement variée et colorée, maintenant la tradition de la mosaïculture, ainsi que de nombreuses cascades, pièces d’eau, fontaines, ponts, statues, sculptures, ponts, pavillons et serres.

Jardin scientifique autant que d’agrément, il est devenu une référence dans le monde entier (plus d’1,2 million de visiteurs par an), notamment pour sa collection de camélias, son Magnolia d’Hectot (un grandiflora de 200 ans), les cactus de la serre des milieux arides, sa culture des plantes épiphytes (qui poussent sur d’autres plantes sans les parasiter) en milieu semi-naturel et son souci permanent de réintroduction d’espèces rares.

Qui mieux que son directeur pour évoquer ce magnifique jardin de style anglais ? Ecoutons donc Romaric Perrocheau :

Amateurs d’histoire (comme notre ami Philippe :-)), de rebondissements pittoresques, savoureux comme un arbre à pain, odorants comme les magnolias, hauts en couleurs comme de beaux massifs d’azalées… plongez dans l’extraordinaire histoire de ce jardin via le site très documenté du SEVE  : http://www.jardins.nantes.fr/N/Jardin/Parcs-Jardins/Plus/116/Jardin-des-Plantes/Histoire/Origine-du-Jardin-des-Plantes.asp.

Où il est question de Catherine de Médicis, de chevaliers, de trésor, de légende des 3 pendus, du « sauvetage » du tombeau de François II, Duc de Bretagne, et de Marguerite de Foix, d’un magnolia doyen, d’une montagne aux esprits de l’ancien Bouffay, d’un flot de dépenses et d’un bouillonnement contenu de fontaines….

Ce jardin a, certes, remarquablement évolué dans le temps mais toujours à l’anglaise, conçu comme une exaltation poétique, une œuvre d’art que chacun appréciait, jusqu’alors, de manière  isolée, cheminant en lui-même dans les allées paisibles, le regard tourné vers les plantes herbacées, miroir très floral de quelques muettes pensées, le rêve un peu contraint par le vivant environnant (faune ou flore), si étonnant soit-il . Comme pour cette jolie « nymphaea alba », l’âme a besoin de lumière pour s’ouvrir et se réveiller. Pour quelques personnes au moins, elle sommeillait sans doute un peu jusqu’à ce jour…

fleur-de-nenuphar-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc05749-min

…jusqu’à ce jour de 2013 où les personnages fantastiques dessinés par Ponti (certains issus d’albums tels »Georges Leblanc » ou « Blaise, le poussin masqué », d’autres inspirés par les éléments paysagers) prirent vie avec l’aide des jardiniers,  les équipes techniques du SEVE (menuisiers, métalliers, peintres) ainsi que des artistes et techniciens extérieurs (potier, ingénieur du son, céramiste…).

ponti-jardindesplantes-curiouscat-dsc06944-min-1

ponti-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc06947-min

Durant quatre années, fédérateur dans l’âme, Ponti a offert à tous la chance et le bonheur de vivre cette émulation, de prendre part à un travail d’équipe mêlant de nombreux corps de métiers. Il a aussi permis aux nantais, grands ou petits, de participer à un rêve commun. Ainsi, ce sont des enfants qui ont réalisé les «Cloches en pots», «têtes en pots», les petits champignons de la «Cascade de rires», les  «Koifanchou»tandis que des retraités bénévoles, l’ont aidé à réaliser le «Palédupoussin» exposé jusqu’à mi-octobre dans l’Orangerie où le public était invité à fabriquer des pompons, dessiner, déposer des vœux dans le poussin ou participer à des ateliers d’écriture.

ponti-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc06955-min

ponti-jardindesplantes-nantes-ciriouscat-dsc06983-minSes œuvres, disséminées partout, donnaient plus globalement à tous le rôle d’un figurant prêt à suivre le pensionnaire de ce théâtre baroque qui, quoique « maître-chanteur », nous  enchantait aussi et dont les nombreux pots n’étaient en rien pourris.

Baroque, Ponti l’est assurément, si l’on considère sa sensibilité esthétique, son regard sur le monde, son caractère pittoresque, voire extravagant, sa mise en scène humoristique. Au sens propre, comme au figuré, il a créé des « matriochkas scénographiques » dans lesquelles les jeux de mots participent à la dynamique du récit, les personnages formés à partir d’associations d’idées étant souvent placés, en série de tailles décroissantes, les uns à côté des autres (bancs, pots, etc).

ponti-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc06939-min

Chez lui, l’image occupe une place particulière à égalité avec le texte lui-même. Son rôle dépasse celui de l’illustration pour devenir un élément d’investigation, souvent symbolique, à part entière (conflit intérieur d’un besoin de confort autant que de défi, d’extraversion autant que d’introversion), à l’instar de Blaise, le poussin géant, créé pour apporter une extravagance et une audace profitables au groupe voire même, en quelque sorte, un rite de passage de « puberté sociale ».

Comme beaucoup de poussins, sa rencontre avait ému les foules. Ces quatre dernières années,  ce « géant vert »^^ aura voyagé dans le jardin (sur le dos, à la place où se trouvait cette année l’œil, en 2013 ; les pattes en éventail, adossé au banc géant en 2014 ; l’an dernier, allongé à plat ventre à côté de sa valise près de l’entrée situé face à la gare). En 2016, nul indice semé à l’extérieur, par le pulliceinus (« Petit Poucet« ), tous les bouts de laine ayant a priori été utilisés dans le Palédupoussin… le pompon ! 😉

ponti-blaise-jardindesplantes-curiouscat-p1050023-min

En grande pompe (quoique pattes nues ;-)), comme il sied à un prince du palais de ce royal jardin (l’Orangerie), tout pomponné, Blaise, dans son habit jaune de poussin, est parti définitivement cet été, allongé sur une remorque, entouré de cymbales et d’un cortège ému. La fin d’un beau voyage... un « voyage à Nantes », imaginaire comme celui de Blaise ! 🙂

Après son départ, les installations les plus résistantes demeureront (Banc géant, Bancs processionnaires, Togobancs, Causeuses, etc) tandis que les plus fragiles disparaîtront dans 15 jours environ.  Mais qui réunira donc désormais, ici, les chœurs tout autant que les cœurs ?

Pour amoindrir la douleur de cette séparation, son « papa » nous a laissé, en guise d’au-revoir, plusieurs « oeilàzieux virtuels », à l’occasion des nuits féériques des 23 et 24 septembre derniers. Conçue par le paysagiste Philippe Thébaud, de l’agence International Landmark & Light, la mise en lumière éphémère du jardin aura permis la découverte de créations originales, apparaissant au crépuscule, ainsi que les indices que l’illustrateur avait placés « un Ponti peu par ci, un Ponti peu par là ».

nocturne-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc07063-min

Plusieurs centaines de photophores à LED guidaient les visiteurs dans le noir. Certains grands arbres, comme la chandelle, étaient mis en valeur par une lumière bleue, d’autres éclairés de couleurs changeantes,  comme autant de flashs subliminaux (voir le diaporama). Le sol de l’allée bordant l’aire de jeu était éclairé par des bandes de lumières variant de couleurs.

nocturne-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc07071-min

nocturne-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc07075-min

La foule tantôt très recueillie, écoutant la soprano Cécile Houillon, au centre de l' »allée de la musique » (voir le plan), dans le cadre des « Arts en scène », tantôt fébrilement joyeuse, découvrit bientôt la dédicace fluo d’une très belle plume…

Sur la piste des lucioles, le public fut nombreux pour vivre ce moment onirique magique. Un « Ponti tour » et puis s’en va…

nocturne-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc07031-min

nocturne-jardindesplantes-nantes-curiouscat-dsc07057-min

En résumé :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

> Pour d’autres belles photos, visitez le très joli blog d’AmzNantes. 🙂

Même si nous sommes tous un « Ponti peu » tristes encore de la fin de cette belle histoire, cette nuit féerique nous aura tous fait vivre un rêve éveillé inoubliable, ultime cadeau d’un magicien d’une sagesse folle !

colorfullcat

Nota : Toutes les photos sont personnelles et donc © CuriousCat. Leur reproduction nécessite mon accord.

 

 

 

 

(1) Croyez-le ou non, tous les chiens de ma grand-mère s’appelèrent « Bibiche » ! 😉

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

36 réflexions au sujet de « Jardin des Plantes de Nantes : un « Ponti tour » et puis s’en va… »

  1. Bonjour Cat,
    J’aurais mis du temps à lire ton article, mais je voulais en profiter pleinement… et j’ai bien fait.
    Que tout est beau dans ton article, le texte, les photos, les explications. Moi qui espérait voir un jour le poussin de Ponti, il est parti ! Mais je garde l’espoir qu’il revienne un jour.
    Lors de ma visite à Chaumont-sur-Loire, je n’ai pas pu y aller de nuit car les soirées s’arrêtaient avec le mois d’août. Tes photos m’ont permis de me croire dans ces allées parmi toutes ces magnifiques réalisations.
    Question longueur, je trouve que ton article est plutôt bien structuré. Comme le dit le Mooc Ecrire pour le web, tu as su mettre en valeur les principaux thèmes, les entre-couper de « médias », mettre des liens externes,.. Et en plus, tu as cité des amis blogueurs (ça, dans le Mooc, ils n’en parlent pas, ils ne parlent que de concurrents, ce qui n’est pas notre cas…). Tout le monde s’y retrouve, soit en ne regardant que les images, soit en lisant, soit en cliquant sur les liens.
    Ah, j’ai oublié de cliquer sur les étoiles, ce n’est pas systématique sur tous les blogs, alors on (je) oublie facilement !
    Merci encore pour ces moments de féérie, je vais conserver ces images pour m’endormir les étoiles dans la tête.
    Bisous
    Sylvie

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Sylvie,
      Avant de retourner au mook sur la méthode de conception innovante CK, je découvre ton long et très sympathique message. 🙂 Merci pour cette gentillesse, cette appréciation positive.
      Oui, lors de précédents posts, j’ai déjà cité quelques amis blogueurs et continuerai, autant que possible, car les articles formidables ne manquent pas et cela fait partie du plaisir de l’échange, d’une relation humaine où il ne peut être, pour moi, question de concurrence ou de choses négatives… Je suis heureuse, via le mooc de l’an passé, d’avoir franchi le pas et d’avancer, à mon rythme, aux côtés d’une communauté où le bon esprit prévaut, aux multiples talents, même si je m’interroge parfois sur la conception, parfois un peu auto-centrée, de quelques blogueurs croisés de ci, de là ? Grâce à toi, je vais avoir la tête dans les étoiles alors ? Merci donc et à bientôt.
      Cat
      PS:bon courage pour tes cours. Je n’ai pas encore fini lepodcast du live de rue 89 commencé ce midi : 1h, c’est vraiment important vu le nombre de vidéos à regarder par ailleurs, les exercices, la réflexion, etc. Comme je l’ai encore dit à quelques contacts et chercheurs, réfléchissant aux nouveaux dispositifs pédagogiques, apprendre au quotidien, tout au long de sa vie, est essentiel pour l' »existence sociale », encore faut-il que soient réunies les conditions intrinsèques et extrinsèques de ces apprentissages. Ici précisément, les bibliographies ne peuvent qu’être utilisées partiellement, voire pas du tout vu leur démultiplication chaque semaine, pour chaque module, pour chaque mooc. Il faudra, à terme, proposer des synthèses pour en extraire par ailleurs la « substantifique moelle »; Idem pour chaque live, chaque forum, etc…

      Aimé par 1 personne

      1. Les live que j’avais regardés lors du moic sur les réseaux sociaux étaient très longs. Mais le contenu vraiment intéressant pouvait être résumé rapidement. Je pense que c’est intéressant en live, mais pas à regarder après coup. Et j’avais été déçue car j’avais posé une question sur le forum et j’attends toujours la réponse…
        Quant à la bibliographie, impossible de tout lire même si on est à 100 % sur le mooc 24h/24…
        Bonne journée 💋
        Sylvie

        Aimé par 1 personne

  2. je vois ds les commentaires qu’il est encore question ici de ‘mooc’ mais je n’ai toujours pas saisi de quoi il retourne 😦

    il est évident qu’un tel article me plaît et je like bien sûr (mais en ayant TOUT lu et vu! lol)
    au passage, la poule d’eau est une foulque, cat mais il est toujours difficile de faire la différence, la preuve ici: http://www.oiseaux.net/dossiers/gilbert.blaising/foulque.macroule.ou.poule.d.eau.html
    cependant je doute que tout le monde clique sur la photo et ce n’est donc pas très important 😉

    quant à savoir si ce qu’on poste est trop long ou trop ceci et pas assez cela, je dirais que l’on peut toujours découper un article en précisant qu’il y aura une suite….. par exemple une partie ‘jour’ et une partie ‘nuit’ pour la visite de ce jardin 🙂
    mais l’important est de SE faire plaisir avant tout et si tu voulais poster cet article tel quel, eh bien pas de problème 😉

    transmettre et partager en voulant qu’il y ait un maximum de lecteurs est légitime mais, pour ma part, je me dis que la Vie se charge de nous conduire vers ce dont on a besoin…….et je vis le web de cette manière-là 😉

    nos ‘croyances’ sont aussi (hélas!) ce qui nous ‘limitent’……et si on hésite et se pose trop de questions, on passe à côté de notre *essentiel* 🙂

    je n’ai pas pris le temps de cliquer sur tous les liens que tu as glissés ds ton texte (et à ce propos, il y a des mots comme Blaise, le poussin géant et pulliceinus qui sont en rose mais ne sont pas cliquables……) car je connais une bonne partie de ce jardin, grâce à la toile, même si je n’ai encore jamais mis les pieds à nantes 🙂
    je pense que ce sera une destination de vacances un jour ou l’autre 😉

    douce journée à toi, cat et merci pour les bons moments que je viens de passer grâce à toi

    J'aime

    1. Oui, il s’agit bien d’un foulque mais, par facilité, j’ai écrit poule d’eau car, en dehors de toi et de nos amis ornithologistes (Jérôme, Sébastien et Samuel par exemple), peu font réellement la différence. Tu as toutefois raison, je modifierai rapidement. 🙂
      Pour répondre à ta question « mooc » signifie « massive open on line course ». Il s’agit donc de cours pouvant être suivis par le plus grand nombre, à distance, en libre accès (après inscription évidemment… dont le test de validation est parfois payant). L’offre est importante et tu pourrais y découvrir beaucoup. Voici donc pour toi ce que j’ai récemment partagé avec mes contacts professionnels Linkedin : http://skoden.region-bretagne.fr/jcms/skdn_213201/fr/les-plateformes-de-mooc#.V_zHn42a3cu.
      Merci encore pour tes commentaires aussi critiques que sympathiques.
      Belle fin de journée, à bientôt.
      Cat

      Aimé par 1 personne

  3. Merci beaucoup Cat pour ton très bel article. C’est vrai qu’il est demandé d’aller au plus concis, de faire vite, d’écrire vite, de lire vite pour lire plus encore et encore. Et bien moi, j’ai pris le temps de lire tranquillou ton article, de découvrir ces belles oeuvres dans le parc des plantes. J’ai aimé le côté théâtral de ce Monsieur. Je ne connais pas Nantes et je le découvre par ton regard. Merci beaucoup

    Aimé par 1 personne

  4. Je rattrape un peu mon retard de lecture. J’ai eu l’occasion de passer deux heures dans ce parc, cet été : effectivement, une véritable féerie poétique. Merci CuriousCat, d’une part de me rappeler ce bonheur fugace mais encore très vivace (ah, les belles photos !), mais encore de me faire l’honneur de me citer (et en plus, deux fois !). Au plaisir de la prochaine chronique.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci. Qu’entendez-vous par « citer deux fois » ?
      Il est possible que ma prochaine chronique, débutée il y a déjà quelque temps, ne paraisse tout de suite. Parmi les 5 moocs, actuellement suivis, je découvre depuis cette semaine « Ecrire pour le web » de Rue 89, plutôt bien conçu, synthétique, et m’aperçois que, si ma démarche personnelle, instinctive et naturelle, est parfois correcte, j’ai énormément à apprendre. Tandis que j’aime les mots (leur rondeur, leur émotion… jusqu’à leurs points de suspension) qui permettent, commme les tableaux, de peindre avec un prisme et un style personnels les portraits, l’environnement, les faits, etc, la web sémantique nous engage à les écourter, à en ôter les adverbes et les adjectifs par exemple et mon dernier article notamment va à l’encontre de ces principes de base. ;-( Dans mon cas, ce n’est donc pas par narcissisme que j’examine les like, les évaluations ou les commentaires mais pour savoir où me situer et reconsidérer mon angle de présentation si besoin.
      Cat

      Aimé par 1 personne

      1. Le mooc de rue 89, j’ai failli m’y inscrire. Car la question me taraude. Cependant, à vouloir à toute force écrire pour le web, autant laisser la place à un algorithme !

        Aimé par 1 personne

        1. 😉 En réalité, n’ayant pas payé les droits pour passer la partie pratique ( l’idée d’acheter une attestation de réussite ne me satisfait pas vraiment…), je ne suivrai que les cours théoriques qui sont par ailleurs intéressants, assez pros. Les échanges sur le forum de discussion démontrent, si besoin était, que le public est majoritairement constitué de « geeks » et non de débutants qui, comme moi, ont beaucoup de choses à découvrir et sont loin de connaître et maîtriser l’ensemble des outils (agrégateurs, etc). Nos amies @-zap et Alice Vachet ont une avance confortable en la matière et leurs conseils bienveillants toujours les bienvenus. 🙂

          J'aime

        2. En fait, entre la réforme du college, la classe Media et mes travaux de recherches, je suis un peu à cours de temps ! Aussi, j’attends l’éclaircie avant de revenir à des mooc.

          J'aime

        3. Je comprends parfaitement. Les moocs sont une modalité pédagogique intéressante malgré tout relativement chronophages (pour rattraper mon retard, je viens de finaliser la vidéo de lancement de celui proposé par les Savanturiers sur le thème : Education par la recherche : neurosciences à l’école » qui s’annonce vraiment sympa). A priori, il s’agit du 1er parmi une série de 8 ou 9 si j’ai bien compris donc peut-être pourrez-vous en suivre ultérieurement. Puis-je savoir sur quel sujet de recherche vous travaillez ?

          J'aime

    1. Merci Patou, à bientôt pour d’autres contes urbains alors 😉
      Pour m’aérer un peu, je pars découvrir une ligue d’impro. qui se produit cet am non loin de notre château des Ducs. Bon week-end !
      Cat

      J'aime

    1. Merci Fred (1),
      Je rougis…. ce doit être la plume qui me chatouille ,-)
      Pour la mention, normal car sincère. Moi qui n’aies jamais pris de cours, aimerais faire de la photo mais avec un minimum de techniques, je suis capable d’apprécier les beaux clichés. En toute objectivité, que diriez-vous de celles que j’ai prises et partagées (avec un vieux Sony numérique qui dysfonctionne de plus en plus 😦 ;-)) ? Merci pour les conseils.
      Cat
      (1) Je n’aime pas vraiment appeler les gens par leur nom de blog. Si cela vous dérange, dites-le moi, tout simplement. 🙂

      J'aime

      1. Pas de souci pour utiliser mon prénom 😉
        Alors concernant les photos, je n’ai jamais pris de cours non plus 😉 j’ai lu quelques articles et regardé quelques vidéos youtube pour apprendre les bases 😉
        Sur vos photos (mais ce n’est qu’un avis perso), déjà, quel est la référence du Sony ? Les gros plans sont très beaux (avec un léger flou d’arrière-plan et de belles couleurs). Les grands angles aussi sont très beau (1 ou 2 sont un peu blanc à mon gout, un petit travail de retouche pourrait arranger la chose). Pour les photos de nuits (si vous en faites souvent), je vous conseille d’utiliser un trépied (cela réduira le flou, et le grain des photos – mais peut-être cela est dû à la compression ?).
        En regardant vos photos je viens de m’apercevoir que nous avons dû nous croiser cette nuit-là !
        Fred

        Aimé par 1 personne

        1. Bonjour, Merci Fred.
          Pour découvrir quelques principes de base, en douceur, j’avais suivi l’an dernier un mooc. Depuis, je suis en contact avec Laurent, un photographe qui partage gratuitement des supports et tutos (https://www.youtube.com/playlist?list=PLVGCy9QVeRNXyWXamf9h5fbFslJnaD2C9). Malheureusement, le projet d’en prendre connaissance tranquillement cet été ne s’est pas concrétisé et je n’ai pas été en mesure de tenir la promesse faite à son amie. Néanmoins, j’essaye de le faire connaître car j’apprécie les démarches altruistes. 🙂
          Nous nous sommes peut-être croisés, de même que j’aurais pu croiser Juju la nantaise avec qui j’échange sur Twitter mais que je n’ai jamais rencontré IRL. 😉
          Bon week-end, @ bientôt.
          Cat

          J'aime

  5. Quelle plume Cat, ce n’est plus un post de blog, mais un article digne d’une journaliste !!!
    J’ai une pensée émue pour Blaise, il m’en rappelle un autre… très célèbre, originaire d’Auvergne !
    Merci pour ce beau voyage et belle journée à toi 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Natila, Merci pour ton adorable compliment car, si je demeure en quête d’orientation, j’ai toujours aimé la communication et le journalisme. Avec du temps, je me disais que j’aurais souhaité l’écrire vraiment mais bon… cela viendra peut-être. Merci vraiment, très belle fin de semaine à toi également. 🙂
      Cat

      Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Aline,
      Oui, ce jardin est merveilleux. Plusieurs photos et vidéos du poussin à découvrir en cliquant sur les liens.. 😉 Bien que la compression de mes photos m’ait pris du temps, j’avais besoin de m’aérer un peu la tête (5 moocs en parallèle… juste impossible, travail, etc). Par ailleurs, je suis heureuse de partager ces belles touches colorées avec vous. Demain, il me faudra être raisonnable car ce week-end, le programme de « Science en fête »est chargé. 🙂 J’espère que tu pourras en profiter.
      Très bonne soirée à toi aussi, à bientôt.
      Cat

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, période chargée, et j’ai vu le programme des sciences en fête !
        Perso, soirée samedi, maison pleine de monde, alors peu de temps pour rattraper le retard
        Bonne soirée
        Aline

        J'aime

Les commentaires sont fermés.