« Gros plan » nantais sur « bulles » colorées africaines festoyantes…

Pour le réveillon de la St Sylvestre, les nantais ont mis le blanc au frais… à moins que ce ne soit l’inverse ?^^ En avance sur janvier, et le symbole du renouveau fêté par les Japonais, le brouillard a effectivement recouvert de givre toutes les rues, hier, comme une nappe immaculée destinée aux agapes hivernales et, ce matin, la neige…

Sur la trace des géants, pénétrons donc plutôt à la suite de drôles de fourmis dans la chronique de ce premier de l’an 2017 qui devrait, a priori, réchauffer les yeux, voire même enivrer les sens. 😉

dieudonne-sana-wambeti-le-pellerin-2011-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07383-min
Dieudonné Sana Wambeti-Le pellerin (2011) ©CuriousCat

Quoi de mieux que les créations colorées d’artistes africains, congolais majoritairement, ancrées dans la réalité, pour mieux s’échapper de son quotidien ? Un vœu à exaucer ? Alors, fermez les yeux, ou plutôt ouvrez-les d’ailleurs, et partons rêver ensemble… en Afrique Centrale… à Nantes ! 😉

moke-fils-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07367-min
Moke Fils-Cosmopolis Nantes ©CuriousCat
cheri-samba-le-debut-de-cheri-samba-2001-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07429-min
Chéri Samba-Le début de Chéri Samba (2001) ©CuriousCat

Pas de chant des sirènes, ni de « nuit au Musée 3″ mais un »gros plan » sur l’exposition « Chroniques d’Afrique Centrale : Héritage et filiations« , organisée et présentée, jusqu’au 31 décembre, à l’espace Cosmopolis de Nantes, par le critique d’art Jacques Py, pour « Nantes Afrique pour l’Art Contemporain »(NAAC).

moke-fils-atelier-moke-2015-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07473-min
Moké fils-Atelier Moké (2015) ©CuriousCat

Via un prisme pictural personnel, la narration éthique et militante des problématiques socio-politiques de leur pays s’y est exprimée, pour chacun des 12 artistes (Clément-Marie Biazin, Pierre Bodo, Bodo fils, Chéri Samba, Chéri Chérin, Maître SymsMaître Syms, Moké, Moké fils, Michel Ouabanga, Shula, Sim Simaro, Dieudonné Sana Wambeti Ti), de manière plus ou moins réaliste, très souvent ironique ou poétique… toujours populaire, comme vous en jugerez. Lumière, ambiance !

moke-les-ambianceurs-2000-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07387-min
Moke-Les ambianceurs (2000) ©CuriousCat

Un cercle chromatique vertueux ?

Comme une chromathérapie bénéfique, les bulles colorées de ces toiles de maîtres africains ont agi, avant les fêtes, de manière effervescente, communiquant aux visiteurs, par leur « écho muet », une émotion globalement positive…

maitre-syms-la-communication-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07425-min
Maitre Syms-La communication (2001) ©CuriousCat
shula-le-foyer-congolais-1998-cosmopolis-nants-curiouscat-dsc07395-min
Shula-Le foyer congolais (1998) ©CuriousCat

…même si certains phylactères de ces BD format XL pouvaient bousculer, par moments, cette holistique globale.

shulla-tradipraticien-1998-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07374-min
Shulla-Tradipraticien (1998) ©CuriousCat
cheri-cherin-moke-le-debut-de-la-fin-2001-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07421-min
Chéri Chérin-Moké, le début de la fin (2001) ©CuriousCat

Une expression picturale nuancée, dans tous les sens du terme ?

Que l’écriture soit drôle, sarcastique, acerbe ou documentaire, elle est dans tous les cas extrêmement pigmentée et même transcendée, de manière lumineuse, par la palette singulièrement variée de ces coloristes. En utilisant le vert de manière dominante (50 nuances environ, d’où son surnom de « douannier Rousseau d’Afrique »), Michel Ouabamga fait donc, en la matière, figure d’exception.

Dire que les toiles sont toutes gaiement colorées, attractives de forme, serait toutefois assez réducteur. Les peintres y expriment avant-tout leur rapport au monde, directement ou métaphoriquement.

bodo-fils-oiseau-bodo-2016-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07376-min
Bodo fils-Oiseau Bodo (2016) ©CuriousCat
dieudonne-sana-wambeti-les-tetes-des-sages-2013-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07439-min
Dieudonné Sana Wambeti-Les têtes des sages (2013) ©CuriousCat

Dans de multiples cas, le message est même d’ailleurs plus puissant que les couleurs…

voire virulent ou violent.

Plusieurs toiles, un peu trop suggestives, ne figureront pas dans mon aperçu. Seule celle-ci, rognée pour partie, vous sera restituée (*).

cheri-cherin-1998-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07475-min
Chéri Chérin-La mystique congolaise (1998) ©CuriousCat

En laissant aux philosophes, les débats passionnés autour de l’art africain, mon décryptage personnel est celui d’un message conceptuel plutôt influencé par le pays d’origine des artistes.

Pour reprendre les propos de Jacques Py (journal Ouest-France du 12/12/16) :

« Les peintres de Kinshasa sont plus influencés par la culture urbaine, le trafic, la vie nocturne. Avec la colonisation belge, ils ont été familiarisés avec une diffusion de l’image éloignée des cultures indigènes ».

« Les artistes centrafricains sont plus attachés aux scènes de la vie quotidienne, aux coutumes et aux paysages » (JP-PO)

dieudonne-sana-wambeti-je-vous-dis-2015-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07399-min
Dieudonné Sana Wambeti-Je vous dis (2015) ©CuriousCat
dieudonne-sana-wambeti-la-ferte-2016-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07370-min
Dieudonné Sana Wambeti-La ferté (2016) ©CuriousCat

Tous ces peintres ont-ils le même profil ?

De manière générale, le profil du peintre populaire d’Afrique Centrale semble relativement flou : plusieurs autodidactes, quelques artistes plus « académiques », dont certains pouvant même faire de la peinture populaire en réponse à des commandes publicitaires. (1)

Au Congo et en République Centrafricaine, l’art populaire se transmet a priori souvent par héritage et filiation, comme l’indiquaient deux d’entre-eux, lors d’une interview :

« C’est un vrai héritage familial » (Moké fils)…. « Je suis né dans la peinture » (Bodo fils)

même si cela n’est pas systématique, certains autodidactes s’étant formés dans des ateliers d’enseigne ou de publicité (cf bibliographie donnée en préambule pour chaque artiste)…

dieudonne-sana-wambeti-reputation-2016-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07453-min
Dieudonné Sana Wambeti-Réputation (2016) ©CuriousCat

Cette création contemporaine est-elle récente ?

Même si les premières œuvres datent de la fin des années 1920, les plus anciennes toiles que j’y ai vues remontent à 1970 (cf ci-dessous). Pour une grille de lecture plus complète des tableaux : http://art-contemporain-africain.fr/.

clement-marie-biazin-contes-africains-1970-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07402-min
Clément Marie Biazin-Contes africains (1970-) ©CuriousCat

Quelle visibilité de ces talents en Afrique Centrale ?

Aujourd’hui encore, la culture demeure bien souvent en marge des préoccupations des politiques et des investisseurs privés. Faute de moyens pour organiser des expositions, l’histoire de cet art africain continue donc à s’écrire, très majoritairement, à l’occidentale (Europe, Etats-Unis, etc).

shula-la-folie-de-linspiration-2001-cosmopolis-nantes-curiouscat-dsc07417-min
Shula-La folie de l’inspiration (2001) ©CuriousCat

Pour conserver malgré tout le sourire en ce début 2017, et demeurer inspirés, profitons quant à nous d’un dernier diaporama coloré :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

colorfullcat

 

Nota : Les photos sont personnelles et donc ©CuriousCat (pas de reproduction sans mon accord).

Cliquer sur les vignettes-photos pour voir leur légende.

 

Sources :

(1) http://www.bruzz.be/fr/expos/congo-art-works-la-peinture-par-et-pour-les-congolais

Vous aimerez peut-être aussi :

(*) A chacun d’imaginer ce que baisait la bouche de ce jeune homme… 😉

Enregistrer

Publicités

26 réflexions au sujet de « « Gros plan » nantais sur « bulles » colorées africaines festoyantes… »

    1. Ce n’est pas mon préféré mais je suis heureuse de voir que chacun trouve dans l’expression des uns et des autres, un reflet de ses propres émotion. Cela permet de contredire la pensée qui veut que « des goûts et des couleurs, on ne discute pas » ! 😉

      J'aime

  1. Merci Cat pour toutes ces couleurs !
    Les artistes africains n’ont pas la même vision que nous de leur environnement, ils la colorent beaucoup plus que nous !
    J’ai particulièrement apprécié les tableaux de Dieudonné Sana Wambeti-Le pellerin qui s’intègreraient très bien sur mon blog.
    Bonne année pleine de couleurs, de surprises, de nouveautés et… de petits coins 🙂
    Bisous
    Sylvie

    J'aime

  2. Merci Cat pour ce magnifique cadeau !
    Toutes ces couleurs chaudes, la lumière… et merci d’être allée plus loin dans l’analyse comme tu l’as si bien fait en faisant ressortir l’Esprit de ces magnifiques toiles. J’aurai tant aimé les voir en vrai, mais Nantes est un peu loin !
    Bonne semaine 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Natila,
      Peut-être auras-tu la chance de voir l’exposition qui est a priori itinérante (Paris, Nantes…) ? A défaut, tu connais à présent un endroit où les revoir à loisir. 🙂
      Bonne semaine également, à bientôt.

      J'aime

    1. Oui, une merveilleuse exposition que je souhaitais absolument partager avec vous. Mon très modeste cadeau de Noël…. Toutes les toiles sont superbes mais je dois reconnaître admirer les inspirations de Dieudonné Sana Wambeti, Michel Ouabamga, Bodo fils et Moke père… 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Hello Catherine,
    Que c’est magique de découvrir ton article, mettant en valeur tant d’oeuvres colorées et chaleureuses !
    Magnifiques découvertes, pleines de soleil.
    Chaud au coeur, merci !
    Bises
    Aline

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Aline,
      Merci beaucoup, nous avons tellement besoin de lumière chaleureuse réellement et virtuellement !..
      Si cet espace est cocooning et procure un moment de paix et de joie, alors j’en suis sincèrement heureuse car cela correspond à l’inspiration que votre gentillesse me procure. 🙂
      Bises à toi et bon courage pour la reprise.
      Cat
      PS : tu as changé de « gravatar » ? C’est joli, est-ce ton nom calligrahié ou brodé ? Ma semaine de vacances, très familiale, ne m’aura pas permis de modifier l’url et tester une nouvelle mise en page mais bon… je vais essayer de lâcher un peu prise de ce côté là en espérant que vous ne m’en voudrez pas. D’autres moocs vont reprendre, l’activité pro aussi, etc…donc cela se fera au fil du temps.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, c’est une zone de confort 🙂
        Pas de vacances, brouillard depuis 3 semaines, boulot ce matin et crève depuis 15 jours… Autant te dire que je recherche la zénitude connotée pep’s et chaleur !
        Le gravatar n’a pas de signification particulière… Juste trouvé joli. Et noir.
        Pour ton blog, je ne pense pas que tu aies d’urgence du coup, d’autres sujets à voir 😉
        A+
        Bises

        J'aime

        1. 😦 pas de vacances ? Compte tenu du nombre d’heures que tu effectues chaque semaine, j’ajoute immédiatement ce vœu à la longue liste formulée pour toi.. après ceux d’une meilleure santé évidemment ! @ bientôt chère Aline, je suis certaine que, rapidement, l’avenir sera + rose pour toi.. même si tu n’aimes pas cette couleur. 😉

          Aimé par 1 personne

        2. Pas de soucis, on les prendra en Février. Fait partie des aléas du métier (avantages/inconvénients, comme chaque boulot), et puis avec la pollution parisienne, mon rhume va passer 🙂
          Merci en tout cas (pas de rose 😱 quoi que j’en ai mis dans le blog…)
          A++
          Bises

          J'aime

  4. Quelle surprise de découvrir ces toiles si colorées où les artistes expriment leur sensibilité sur les tâches quotidiennes, sans oublier la faune et la flore.
    Merci Cat pour ce beau partage matinal qui fait du bien !
    Bonne journée!

    J'aime

    1. Bonjour Claude,
      Oui, ce regard coloré sur une réalité d’une lumière tantôt franche, simplement « pure », tantôt sombre, voire tristement noire, permet une mise à distance personnelle également. 🙂
      Belle et douce journée à toi aussi !
      douceur !
      Cat

      Aimé par 1 personne

  5. Ton article est de toute beauté tant par les couleurs que par la diversité des artistes. Merci de nous faire découvrir ces tableaux magnifiques ! Jacques Py est-il de la famille du metteur en scène Olivier Py ? Merci Cat, décidément ta ville de Nantes regorge de créativité, merci de nous la faire découvir. Un bisou pour cette nouvelle année

    J'aime

    1. Bonjour Nath,
      Merci pour ton amical enthousiasme tellement stimulant ! 🙂
      J’ignore s’il existe un lien de parenté mais je rechercherai pour te le dire.
      Belle journée (dernière avant la reprise aussi pour toi ?), à bientôt.
      Bisous aussi pour toi et, ne le répète pas, mais mon instinct félin me dit que 2017 sera culturelle et remplie de projets épanouissants pour toi et ton joli théâtre 😉

      Aimé par 2 people

Les commentaires sont fermés.