« Garniture de street art » pigmentée pour tranche de vie nantaise

felix le chat La vita è bella !   Le premier anniversaire de ce blog coïncide, joyeusement, avec un nombre d’abonnés qui, quoique modeste, comparé à d’autres sites, représente beaucoup pour moi (200, sans doubles comptes :-)). En guise de préambule, à ce nouveau topic, cette savoureuse citation de l’artiste plasticien R. Rauschenberg :

for-life-street-art-serveimage-min

« Je ne fais ni de l’Art pour l’Art, ni de l’Art contre l’Art. Je suis pour l’Art mais pour l’art qui n’a rien à voir avec l’Art, car l’art a tout à voir avec la vie. »

Avec ou sans surprise, selon que vous connaissiez Nantes, partageons donc, « pour la vie », quelques tranches de « street art« , délicieusement pigmentées qui, avec ou sans phylactères, m’ont semblé s’imposer en ce jour de « B.D. » 😉

route-de-vannes-nantes-curiouscat-dsc07772-min
Route de Vannes-Nantes ©CuriousCat

felix le chat L’art urbain à Nantes : déferlante de couleurs en vogue ou vague « subversive » ?

Dire que les « ondes sont toujours pures » serait probablement exagéré. Malgré tout, comme toutes les ondes lumineuses, les vagues soulevées par cet art amènent, indéniablement, un phénomène métaphorique de « réflexion, diffraction et/ou réfraction » :

Mouvement contemporain, issu du hip hop, le street art semble effectivement cultiver les paradoxes : pollution visuelle pour certains, liberté d’expression pour d’autres, il est si bien intégré aux paysages urbains que l’on ne le repère d’ailleurs pas nécessairement, d’autant moins qu’il est généralement éphémère pour « cueillir le jour sans souci du lendemain » (Horace).

C’est le cas de cette scène, découverte sur le mur de l’hôpital central de notre métropole, immense toile à ciel ouvert reprenant le tableau original de Millet, »les glaneuses », où le graffeur (« writer« ) semble avoir utilisé sa bombe chromée, comme un fusain, afin de mettre en relief ses pensées, de manière nuancée, interpellant les passants tout en leur laissant la libre interprétation du message.

hotel-dieu-chu-nantes-curiouscat-dsc07735-min
Mur du CHU-Hôtel Dieu-Nantes ©CuriousCat

Vie = maladie, soins, naissance (la Maison de la mère et de l’enfant jouxtant ce service du CHU)… ? Rien de cela, mais une réalité, durable, que le texte de « #P2BNantes« , situé plus loin, contextualise :

geronimo-street-art-serveimage-min« Lorsque le dernier arbre aura été abattu, le dernier fleuve pollué, le dernier poisson capturé, nous nous rendrons compte que l’argent ne se mange pas » (Chef Seatle-1854).

Et ces appels  :

« Qui réchauffe le monde ? … Trier, composter, cultiver. »

Magiciens urbains, les graffeurs illuminent souvent l’univers bétonné en partageant librement une « poétique aristotélicienne« .

L’horizon « arc en ciel » permet alors à l’imaginaire de s’envoler, à l’instar des œuvres peintes sur les murs de l’I.M.E. Ar Mor Adapei, à St Herblain (périphérie de Nantes) :

i-m-e-adapei-st-herblain-curiouscat-dsc07752-min

i-m-e-adapei-st-herblain-curiouscat-dsc07753-min-1
I.M.E. Adapei-44800 St Herblain (Aise-Moner-Arnem-Meyer-2013)

felix le chat To graff or not to graff « éthiquement » ?

Par goût de la culture, aussi bien que par intérêt économique (tourisme), la municipalité de Nantes donne accès à des espaces dédiés pour favoriser, tout en l’encadrant, la créativité des artistes de rue. Engagés auprès de l’association Pickup-prod,  les signataires de la charte » du plan graff, respectent généralement certaines règles citoyennes comme l’interdiction d’inscrire des propos et des signes injurieux ou racistes ».

Sans agressivité, le message symbolique demeure très fort et son illustration magnifique !

chantenay-nantes-curiouscat-dsc07616-min
Rue Joseph Cholet-Chantenay-Nantes ©CuriousCat
skate-park-hotel-dieu-nantes-curiouscat-dsc07739-min
Skate Park Hôtel Dieu-Nantes ©CuriousCat
chantenay-nantes-curiouscat-dsc07615-min
Rue Joseph Cholet-Chantenay-Nantes ©CuriousCat

Le statut juridique du street-art étant complexe, les artistes de rue évitent ainsi les sanctions  allant, selon la gravité des faits, de 3750 à 30 000 euros d’amende, avec travail d’intérêt général, voire 2 ans d’emprisonnement !

felix le chat Une tonalité dépendant uniquement du contexte ou du graffeur ?

Le réalisme sérieux de certains dessins…

chantenay-nantes-curiouscat-dsc07610-min
Rue Joseph Cholet-Chantenay-Nantes ©CuriousCat

n’enlève rien à l’humour, voire l’extravagance satyrique, de certains graffeurs, à l’instar de leur inspirateur feu Gotlieb  :

chantenay-nantes-curiouscat-dsc07614-min
Rue Joseph Cholet-Chantenay-Nantes (Ensu, Bulea et Fark) ©CuriousCat
chantenay-nantes-curiouscat-dsc07619-min
Rue Joseph Cholet-Chantenay-Nantes (Eskat) ©CuriousCat

Cette « stratégie carnavalesque » n’est-elle d’ailleurs pas un moyen de résistance pour suggérer, via le rire et l’absurde, une « politique alternative imaginaire » (Scott 1990) ?

quartier-bouffay-nantes-curiouscat-dsc07622-min
Quartier Bouffay-Nantes (Ador) ©CuriousCat
street-art-bd-a-duchaffault-nantes-curiouscat-dsc07602-min
Bd Amiral Duchaffault-Nantes (Ensu-Renz-Smerf-Veneno) ©CuriousCat

felix le chat Des graffiti aux styles variés ?

Un mélange aussi varié que les couleurs citadines, effectivement, notamment dans le quartier Chantenay dont le spot offre un large éventail coloré, réalisé en solitaire ou en crew (« équipe ») : tags, « throw-up » (« bubble style » ou « flop »), « burning« (fresques) et même plusieurs « masterpieces« (chefs d’œuvre).

chantenay-nantes-curiouscat-dsc07607-min
Rue Joseph Cholet-Chantenay-Nantes ©CuriousCat
chantenay-nantes-curiouscat-dsc07617-min
Rue Joseph Cholet-Chantenay-Nantes ©CuriousCat

La disposition des couleurs varie (dégradés, d’une gamme à l’autre, ou tons similaires juxtaposés), faisant ressortir les lettres ou les masquant. L’argent, l’or ou le cuivre sont utilisés pour les flops ou les 3D ; le noir, pour ombrer ou contraster, le blanc pour la lumière, le rouge, le noir ou le bleu pour l’outline.

De ce fait, les graffeurs doivent disposer de multiples bombes aérosol. Outil essentiel, voire culte, ce medium de « destruction-création instantanée » présente pourtant des désavantages : lourd, toxique, polluant et cher (4 l’unité en moyenne) !

chantenay-nantes-curiouscat-dsc07611-min
Rue Joseph Cholet-Chantenay-Nantes ©CuriousCat

felix le chat Une alternative à cette pollution ?

Possible, si je me réfère à ces trois exemples, trouvés sur le net :

  • En Inde, le collectif de designers et d’artistes « Graviky Labs » recycle  et purifie les émissions de carbone pour en faire de la peinture, de l’encre et même des pinceaux.

Explications en images (1.02 mn) :

Plus écolos :

  • le « clean tag » (ou « reverse graffiti« ) : à l’aide d’un Karcher, la couche de pollution des murs est retirée, laissant apparaître un dessin plus blanc.
  • le « tag en mousse » dont le matériau végétal absorbe même le CO2 de la ville !

Formidable pour Nantes, notre « green capitale », non ? Une idée environnement et développement durable, simple,  à creuser en tous les cas, afin que l’art demeure toujours une source constante… de vie !

Merci à tous mes lecteurs, abonnés ou non. J’espère continuer à vous intéresser, vous surprendre encore et, surtout, vous « en mettre plein les yeux », avec des articles colorés destinés à donner « du pigment » à votre vie ! 🙂

.
Rue Armand Brossard-Nantes ©CuriousCat

 

CuriousCat

Place des petits murs2-Nantes-Curisoucat-DSC05400-min

Nota : La reproduction des photos personnelles ©CuriousCat nécessite mon accord.

Enregistrer

Publicités

42 réflexions au sujet de « « Garniture de street art » pigmentée pour tranche de vie nantaise »

  1. Bonjour Cat,
    Que de belles images, d’intéressants commentaires pour mon retour à la ville.
    Comme tu le sais, j’aime beaucoup le street art, celui qui représente des images ou des idées, par rapport à celui qui se limite à des lettres écrites de diverses manières. J’ai l’occasion d’en voir lors de mes ballades à paris, ou à La Défense. D’ailleurs, je suis allée en voir à côté de mon ancien immeuble de bureaux… grâce au lien que tu m’avais envoyé.
    Nantes a elle aussi de belles peintures. Et de tous les genres, comme cela il y en a pour tout le monde.
    Concernant la peinture, peut-être que celles écologiques ne contiennent pas de gaz à effet de serre. Bien que je pense qu’il ne doit plus en exister… en France. Alors si elles viennent d’ailleurs ? Cela m’a rappelé ma peinture en mousse, mais de la vraie mousse, que j’avais utilisée pour mon exercice de Mooc Réalisez des vidéos avec votre smartphone…
    C’est donc un beau cadeau que tu nous a offert pour l’anniversaire de ton blog. Et bravo pour tes 200 abonnés !!! D’autant plus qu’il y a des personnes qui te lisent sans être abonnées, sans mettre de J’aime, ni de commentaire : les lecteurs fantômes…
    Bisous et bon début de semaine
    Sylvie

    J'aime

    1. Oh.. c’était toi alors « le petit bonhomme en mousse » ! 😉
      Tu devrais demander des droits d’auteur, qu’en penses-tu ? En tous les cas, merci pour ce commentaire qui, si j’ai bien noté, augure d’articles prochains correspondant au lien que je t’ai envoyé !;-) Un bon moment en perspective, super.
      Belle soirée, à bientôt Sylvestre dame ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. J’adore ton article Cat. J’ai pris le temps de bien tout regarder et de tout lire. Tes commentaires et analyses sont passionnants. Ils le savent à la mairie de Nantes que tu tiens ce blog ? Tu mets en lumière et en relief cette belle ville. Et moi qui ne la connais pas, et bien j’ai l’impression de la connaitre un peu grâce à toi. Merci merci pour ce très beau moment

    J'aime

    1. Oh, là là, je viens de prendre mon café, et j’ai pourtant l’impression de rêver. Ton commentaire est tellement gentil et touchant. Même si je mesure l’écart existant entre l’intérêt que tu exprimes et la réalité, je suis encouragée à continuer. En dehors d’échanges virtuels, sur Tweeter, avec plusieurs responsables de la culture et un cercle d’amis artistes qui s’est rapidement et considérablement élargi, en 2016, je n’ai pas eu d’écho direct de l’intérêt que puisse présenter mon blog pour les « officiels ». Comme dans d’autres domaines probablement, il faut souvent être introduit, adoubé pour être visible. Sans doute existe–til, aussi, parfois, un soupçon de concurrence dont le fondement m’échappe car j’ai toujours œuvré de façon altruiste (sans contre-don car je n’imagine pas demander quoi que ce soit, même si j’apprécierais, de certains, une forme de retour qui n’existe que de la part des artistes notamment…). Dans la vie pro. IRL, c’est d’ailleurs pareil : beaucoup vous apprécient pour ce que vous apportez… tant que l’on reste leur faire-valoir… voici pourquoi je suis malgré tout bien usée de cette énergie qui aura essentiellement profité à autrui. 😦
      Bref, merci pour ton enthousiasme qui me réchauffe le cœur et donne du sens à ce blog ! Bises+

      Aimé par 1 personne

    1. 2h de Paris en TGV… Encore faut-il trouver l’occasion, le temps, le budget (pas nécessairement prioritaire), etc.
      Allez, lundi ou pas… reste zen ou il te faudra changer le nom de ton blog ! 😉
      Et comme nous y engage Farfadet : »carpe diem » ! 🙂

      J'aime

  3. I have been browsing online greater than 3 hours as of late,
    yet I never found any interesting article like yours.
    It is pretty worth enough for me. Personally, if all webmasters and bloggers made excellent content as
    you probably did, the internet will likely be much more
    useful than ever before.

    J'aime

    1. Hi Jim,
      « Hush hush »… welcome and thank you Jim.
      I’ve just discovered your message which was considered « undesirable » by Akismet. 😦
      So far, I didn’t have the opportunity to read these « undesirable » messages and I’m angry to realise they were probably sympathetic or very nice as yours. Because they didn’t receive any answer, they must think that I’m neither correct nor interesting in fact. 😦
      I’m very happy and proud even though I’m not, obviously, the great blogger you’re talking about ! Of course there are many much more interesting ! 😉
      Nevertheless, you’re wright thinking I’m deeply curious, enjoy writing and share many contents.
      I hope you’ll come back and we’ll be able to exchange more easily now ! 🙂
      Cat

      J'aime

  4. Coucou Cat
    Pour te répondre directement, j’aime beaucoup l’idée de recycler, de faire du vieux avec du neuf.
    L’idée du tag en mousse me laisse plus perplexe cependant, ça ne fait pas plus de dégâts que de bien sur le long terme ? (On fait quand même des traitements anti-mousse pour nos toits et nos mûrs pour éviter de les abîmer).
    Bon anniversaire à ton blog 🙂
    A très vite.

    J'aime

    1. Bonne question Christelle,
      Si j’en ai le temps, je creuserai. A chaud, je dirais que les traitements ont probablement été conçus pour que l’un n’empêche pas l’autre ! 😉
      @+

      J'aime

  5. Salut Cat, merci pour l’invit’, très bel article, fort bien documenté et excellemment illustré ! Y a de petites pépites sur les murs nantais dis-donc 🙂 En tout cas, tu as parfaitement rempli ta mission, on s’en est pris plein les mirettes, merci merci 😉
    Bonne soirée.
    Seb

    J'aime

    1. Coucou… oh, c’est moi qui te remercie à mon tour pour tes compliments.. et rougis de plaisir, ne pouvant faire moins pour ce blog dédié à la couleur ! 😉
      Merci encore pour ta présence en ce moment important, à bientôt. 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Natila,
      Peu de street art à Albi ? La nature autour de vous est toutefois le plus joli des tableaux vivants, n’est-ce pas ? Merci d’être passée pour cet anniversaire… qui est aussi, d’une certaine façon, le tien en tant qu’abonnée ! 🙂

      Aimé par 1 personne

        1. J’aime aussi l’architecture (bâtiments & détails), les « vieilles pierres » comme tu dis. 🙂 L’histoire en limite l’importance, à Nantes ce qui permet d’apercevoir d’autres curiosités. Peut-être ne vis-tu pas directement à Albi ce qui permet alors de continuer à avoir les yeux grands ouverts et de pouvoir s’étonner encore de découvrir de belles choses. 🙂

          J'aime

  6. Bonjour Catherine,
    et merci, bel enchantement pour le WE ! Encore un magnifique article hautement coloré, et symbolique, pour cet anniversaire bloguesque !
    Une fois de plus, tu es la parfaite ambassadrice de cette belle ville de Nantes. Vraiment de magnifiques oeuvres d’art. Je ne peux qu’apprécier l’hommage rendu à Gotlieb, qui a bercé mes années ado, ou ce Gandalf plus vrai que vrai, moi qui suis de la tribu Tolkien. Et plus généralement, dans le contexte actuel, le street-art représente beaucoup… Retenons le « Carpe Diem »
    Très bon WE à toi Catherine, et à bientôt
    Bises
    Aline

    J'aime

    1. Hello Aline,
      Ambassadrice ? Ah oui ? Merci, tu me fais penser que j’ai oublié mes rochers Ferrero dans la carrière de Misery (bas Chantenais) ! 😉 Je vois que nos références communes se confirment… ainsi que nos valeurs. 🙂
      Bon week-end également.. je vais essayer de m’aérer un peu pour profiter du soleil assez généreux ce matin. Pareil à Dijon ?
      Bises et bon anniversaire à toi aussi puisque, si je me souviens bien, nous avions publié à la même période, pour la première fois, dans le cadre du mooc « saw ».
      Au fait, as-tu vu que le mooc de Rue 89 « écrire pour les réseaux sociaux », auquel je m’étais réinscrite, est désormais payant (l’attestation Ok, je veux bien, mais les cours… :-(). Pas top !
      Bises++
      Cat

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, valeurs communes sans aucun doute 🙂
        Nickel si tu peux t’aérer – et découvrir de nouveaux coins à partager ! Ici un peu de soleil mais des températures encore polaires…
        Pour rue89, c’est le process habituel d’ouvrir ensuite le MOOC en mode « offre d’hiver » payante de A à Z… Sinon, il y a le MOOC Unow sur les réseaux sociaux qui va ouvrir (je te passe l’info via FB).
        Bon WE !!!
        Bises
        Aline

        J'aime

  7. Décidément, Nantes est une ville magnifique tournée vers l’art sous toutes ses formes. Tu m’a fait voyager et donné l’envie d’en découvrir encore plus.
    C’est un jour anniversaire et c’est toi qui nous offre le cadeau ! Tu m’étonneras toujours. Merci à toi et Happy B.Day !

    J'aime

    1. Coucou Catherine,
      Merci pour ton compliment. Oui, le développement culturel est important et tellement évident pour moi, nantaise de souche, que je n’imagine pas qu’il puisse en être autrement ailleurs…exception faite des grandes villes qui disposent d’un budget dédié. 😉 A bientôt sur FB aussi ! 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Gavroche,
      Pardon de n’avoir pas répondu à votre gentil commentaire.
      Merci d’avoir non seulement participé à ma « petite fête » mais surtout d’avoir amené plusieurs amis musiciens. Une très belle fanfare ma foi ! 😉

      J'aime

Les commentaires sont fermés.