Couleurs chatoyantes du dernier soleil d’été

 

curiouscat-nantes-220916-nantes-min

Ce soir, le soleil a « mis le feu » et mon oeil-de-chat a été ébloui ! Regardez à votre tour par mon oculus et apprécions ensemble ses gammes colorées…

Le chat ouvrit les yeux,

Le soleil y entra.

Le chat ferma les yeux,

Le soleil y resta.

Voilà pourquoi, le soir,

Quand le chat se réveille,

J’aperçois dans le noir

Deux morceaux de soleil.

Maurice Carême
(1899-1978)

© Fondation Maurice Carêmecuriouscat-nantes-dsc07004-nantes-min

curiouscat-nantes-dsc07010-nantes-min

curiouscat-nantes-dsc07006-nantes-min

curiouscat-nantes-dsc07005-nantes-min

curiouscat-nantes-dsc07011-nantes-min

curiouscat-nantes-dsc07015-nantes-min

curiouscat-nantes-dsc07014-nantes-min

Fin de l’été ou pas, le soleil est là car it’s always….

colorfullcat

Nota : Toutes les photos sont personnelles et donc © CuriousCat. Leur reproduction nécessite mon accord.

Les moissons du ciel

L’été touche à sa fin. En guise de souvenir de la campagne rochelaise, ma carte postale pour tous :

Coucher de soleil en campagne-CuriousCat-DSC06850-min

Depuis son Panthéon, Arès veille les soldats de paille, par les hommes fauchés.

Témoins passifs et muets d’une guerre mécanique, digne des travaux d’Hercule,

ils reposent désormais, unis, couverts de plastique, sous les balles, couchés.

Dans un silence paisible, Déméter et Hélios fêtent leur crépuscule.

Coupé par leur faux d’or, le voile nuageux s’affaisse, exhalant ses vapeurs.

Derrière la cime des arbres, effilochée, au loin, la mantille fuligineuse,

découvre de rondes têtes brûlées qui, désormais noircies, pourraient presque faire peur

si l’ambre et le vermeil ne coloraient l’espace de teintes très lumineuses.

L’horizon s’anime, la brise légère du soir fait onduler les ombres,

son frémissement magique transformant la campagne en savane africaine.

Les rapaces survolent les chaumes guettant leurs proies en dépit de la pénombre,

dont des « rats des moissons » cachés derrière les tiges grâce à leur taille naine.

Patient et laborieux, l’astre solaire trace de grands sillons dans le ciel,

qui, sous son feu sacré, est éclairé de malt, de jaune ou d’un bel orangé.

Moissonné, le firmament offre au jour défunt cette récolte couleur miel

en espérant sans doute voir, dès le lendemain, de nouvelles gerbes d’or lever.

©CuriousCat

Chat-©CuriousCat--DSC06023-min

Enregistrer

De pourpre et d’or… le coucher du roi

Pas d’article, aujourd’hui, mais ce simple poème que m’a inspiré une photo que j’avais prise, l’été 2014, depuis notre balcon.

Impression soleil couchant

Coucher de soleil depuis le balcon-2014-Nantes-CuriousCat--min
Impression soleil couchant (©CuriousCat)

 

En cette soirée d’été, Juin et ses deux gémeaux étaient tous au balcon,

La fenêtre du cœur ouverte sur le monde,

Du solstice des jours, redorant le blason.

Le bleu céruléen s’ombre progressivement du spectre de la nuit,

La douceur vespérale laissant soudainement place à la mélancolie.

Sous le voile de Dieu, le soleil peu à peu se couche.

Phénix circadien, il enflamme l’horizon,

Empourprant tout l’azur et les nuages qu’il touche.

Nimbé de rayons d’or, Rê nous rappelle ainsi

Que son pouvoir christique lui prête toujours vie.

La myrrhe du crépuscule sait gommer la tristesse !

Réchauffé par l’étoffe aux vertues cardinales,

Le ciel, lilas et mordoré, berce son bel ami avec toute sa tendresse.

Catherine (©CuriousCat) 

colorfullcat