Cercles de couleurs… féeriques

Fairy rings-f27fd13fde4e3ee1c3ee0c0436a9029bDepuis toujours, science et magie entretiennent des liens assez ambivalents. En chimie notamment, les démonstrations qualifiées de « magiques » ne manquent pas. De son côté, la magie est assez largement issue de techniques scientifiques. Pour illustrer ce qui n’est pas nécessairement paradoxal, je reviendrai ici sur le curieux phénomène des « ronds de sorcière« (1) et « cercles de fées« (2), découvert lors de mon article sur les marais salants qui, in fine, « vous en fera voir de toutes les couleurs » dans différents environnements

De quoi s’agit-il ? Comment expliquer ces phénomènes étranges ?

Ces anneaux féeriques sont-ils l’empreinte énigmatique, éphémère et colorée, de quelque créature fantastique ?

N’en déplaise aux amateurs d’ésotérisme, il semble que, quelle qu’en soit la couleur et l’environnement, ces phénomènes sont en réalité parfaitement naturels, même si de nombreuses traditions leur ont régulièrement attribué des pouvoirs tantôt bénéfiques, tantôt maléfiques !…

Dans les marais salants

En milieu de saison, lorsque l’eau contient environ cent grammes de sel par litre, des ronds concentriques, de 40 à 50 cm de diamètre, apparaissent souvent à la surface du fond argileux des fares, bassins de marais-salants qui accélèrent la transformation de l’eau de mer en saumure avant la cristallisation du sel dans l’œillet.

Prosaïquement, ces anneaux sont a priori formés de cyanobactéries oscillaires, remontant des profondeurs de la vase vers la lumière, particulièrement résistantes aux conditions extrêmes, qui se seraient développées, il y a 550 millions d’années (première forme de vie terrestre).

Ronds de sorcière-marais salants-images.duckduckgo.com-min

En août 2015, des paléontologues sibériens, venus chercher à Guérande, en Loire-Atlantique, les traces hypothétiques d’un stade évolutif de la croûte terrestre (l’Ediacarien), ont relevé que quelques anneaux, semblables à de très anciens fossiles, s’apparentent aux tapis microbiens forestiers, donnant à penser que certains champignons influeraient sur le développement des cyanobactéries et des diatomées.

Retour en arrière en attendant de découvrir l’intégralité des résultats de leurs recherches, en 2019 : http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/544/reader/reader.html#!preferred/1/package/544/pub/545/page/8

Pourquoi les couleurs sont-elles variables ?

Pas de certitude absolue mais l’hypothèse que, en se reconstituant à des vitesses différentes, le tapis provoquerait ces changements de couleur, assortie de questions corollaires : la croissance des champignons dégrade-t-elle la couche superficielle du tapis microbien, les cyanobactéries et les diatomées se séparent-elles pour des raisons inexpliquées ?….

Sous la mer

Les eaux claires de la mer Baltique, au large de l’île de Møn, au Danemark, ont, depuis plusieurs années, permis de repérer, sur leur sol calcaire, des cercles végétaux, de couleur sombre, de 2 à 15 mètres de diamètre.

Des indices extra-terrestres ?…Raisonnablement, non ! 😉

Cercles de fées sous-marins-images.duckduckgo.com-min

Si leur aspect demeure mystérieux, leur origine a effectivement déjà été expliquée scientifiquement. Il s’agit en fait de colonies de zoostères, plantes marines herbacées de couleur vert brillant.

En se développant, cette plante à fleurs s’épanouit dans toutes les directions, créant un herbier circulaire. Piégée par ses longues feuilles en forme de rubans (20 à 120 cm de long et 0,5 à 1,5 cm de large, selon les espèces), la vase, naturellement riche en sulfure toxique, détruit alors les jeunes pousses ou les anciennes plantes situées au centre.

En sous-bois ou dans les prés 

Blancs, vert foncé... au détour d’une forêt, voire dans votre jardin,  ces alignements concentriques, semblables à quelques farandoles elfiques ou agrophyles paranormaux, vous ont peut-être déjà intrigué(e).

Curieux, exceptionnels en effet, mais non supranaturels, les ronds de sorcière (1), ou mycélium annulaires, sont formés par des sporophores pérennants.

En produisant des toxines (sels ammoniacaux, substances antibiotiques), le mycélium épuise les substances nutritives du sol clairsemant consécutivement la végétation à l’intérieur de l’anneau. A l’inverse, à l’emplacement du cercle de l’année précédente, l’herbe forme un cercle vert foncé très dense en raison des mêmes nitrates qui, dilués par les pluies, perdent leur nocivité et favorisent la croissance de la végétation comme de véritables engrais.

Toutefois, nul besoin d’invoquer les esprits si votre pelouse en est parsemée, le bon sens jardinier proposant des solutions aussi naturelles que cette maladie cryptogamique, dont voici un exemple : https://jardinierparesseux.com/tag/rond-de-sorcieres/.

Dans les prairies sèches naturelles

Dans plusieurs régions désertiques (Brésil, nord-ouest de l’Australie ou sud-ouest de l’Afrique australe notamment), il est fréquent d’observer des aires circulaires, sans végétation, que d’aucuns ont rapidement qualifiées de « cercles de fées » en raison de leur aspect, pour le moins étrange, sinon surnaturel.

Cercles de fées Namibie-images.duckduckgo.com-min

Sur le sol nu de latérite, une couronne d’herbes haute, de 50 cm de hauteur en moyenne, entoure ces cercles de  2 à 12 cm de diamètre. Assez curieusement, l’humidité présente dans la tache est inversement corrélée à la teneur en carbone organique du sol. (2)

Durant plusieurs années, les théories (3) n’ont pas manqué pour expliquer ces curieuses structures que la tribu Himba considère, pour sa part, comme l' »empreinte de pas des dieux sur terre » :

  • toxines végétales causant la mort ou l’inhibition de germination et/ou de croissance des plantes éventuellement lié à un processus de sélection naturelle valorisant l’eau pluviale, rare dans ces régions, ou favorisant la formation de rosée),
  • météorites (hypothèse très vite écartée),
  • facteurs géochimiques ou biogéochimiques microbiens (suintements gazeux susceptibles de résulter de la putréfaction des racines, mycéliums et microbes associés),
  • termites psammotermes allocerus-images.duckduckgo.com-mintermites des sables de l’espèce « Psammotermes allocerus » qui, en consommant les plantes annuelles, du cœur de l’anneau, contribuent à son élargissement progressif.

Leur « paysagisme naturel » en fait de véritables  ingénieurs d’écosystème : dépourvu de végétation en son centre, le cercle constitue ainsi une réserve d’eau des pluies pour eux-mêmes aussi bien que pour les plantes vivaces de la couronne (plus d’évapotranspiration),

  • « compétition hydrique » : le nombre et la taille des cercles de fées dépend de la pluviométrie. Les années humides sont suivies d’une régression des cercles mais ils croissent à nouveau avec l’aridification de l’habitat naturel. (2)

Pour mieux comprendre, retour en images, en 2014 (43.08 mns)  :

La double théorie, d’une équipe internationale de chercheurs, publiée en janvier 2017, dans la revue « Nature », privilégie désormais l’explication suivante : la formation des cercles de fées viendrait de l’action conjuguée des termites et d’une auto-régulation des plantes.

Magie des processus scientifiques, le mystère des cercles de fées, présenté « résolu », devra désormais être prouvé.. par d’autres études !  😉

Chat-©CuriousCat--DSC06023-min

 

N’oubliez pas de cliquer sur les liens bleus pour accéder aux informations complètes.

 

 

Sources :

(1https://fr.wikipedia.org/wiki/Rond_de_sorci%C3%A8re

(2 https://fr.wikipedia.org/wiki/Cercle_de_f%C3%A9es

(3)  https://www.inrees.com/articles/cercles-fees-Namibie/

http://www.maxisciences.com/cercle-de-fees/le-mystere-des-cercles-de-fees-explique-par-une-nouvelle-theorie_art30698.html

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-le-mystere-des-cercles-de-fees-devoile-31252.php

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

24 réflexions au sujet de « Cercles de couleurs… féeriques »

  1. Bonjour Cat,
    Je peux enfin te mettre un petit mot. J’ai déjà essayé en vain plusieurs fois mais les connexions ne sont pas toujours terribles. Bref je tourne en rond avec ce réseau circulaire !
    Maintenant j’attends la venue d’extra terrestres pour voir de nouveaux ronds…
    Ça mis à part, tes explications étaient très intéressantes comme d’habitude. Il y a des ronds que je ne connaissais pas et que je ne verrai jamais de mes propres yeux.
    Merci pour toutes tes recherches.
    Bonne journée 💋
    Sylvie

    J'aime

    1. Bonsoir Sylvie,
      Magique… au moment même où je mettais un « like » à ton dernier article (ou avant-dernier… je n’ai pas fini de remonter le courant de notifications ;-)), je reçois ton message. Pour ma part, je préfère croire en la magie de bonnes fées que de vilaines so)rcières mais bon, nous sommes connectées, de manière certaine !
      Merci pour ton commentaire.
      Vu l’heure, je ne serai pas en mesure de lire l’intégralité des articles reçus mais bon, je continue à rêver que cela se fera… bientôt. 🙂
      J’espère que tout va bien désormais pour toi (santé).
      Bises
      Catherine

      Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Catherine,
      Comme je viens justement de l’écrire à notre amie Natila, les démonstrations scientifiques factuelles ne contredisent pas nécessairement le goût du mystère ! 🙂
      Bises, à bientôt.

      Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ce très bel article Cat, tes photos sont magnifiques, et tes explications très claires… même si j’aime me perdre encore dans l’irrationnel et les cercles de fées ! 😉

    J'aime

    1. Bonjour Audric,
      Avoir appris quelque chose à un biologiste me rend déjà heureuse alors lorsque tu me dis « plein de choses », tu imagines ma joie ! 🙂
      Merci pour ton passage.
      De retour d’une journée à la mer, j’ignore si je trouverai le temps de lire ton dernier article mais, promis, je fais cela dès que possible car c’est bien le sens du bloguing : un partage d’une vision personnelle, d’un environnement, de connaissances…. et un intérêt pour ceux des autres ! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Hello Cat 🙂
        Cool pour la mer c’était chouette ? baignade ? coté atlantique plutôt où manche ? les côtes bretonnes me manquent, mais je vais les retrouver bientôt, puisque dans trois semaines, c’est vacances chez les parents du coté de st malo 🙂
        Pas beaucoup de lecture à faire sur mes derniers articles 😉 je n’ai guère eu le temps d’écrire ces derniers temps, mais j’espère me rattraper.

        J'aime

        1. Bonjour Audric,
          Petit coeff. (55 environ) donc un peu limité mais bon, l’eau était bonne ! 🙂
          Soleil très dur en revanche, pas aussi cool surtout pour une personne comme moi qui, bien que ne s’étant pas exposée étant jeune (comme mes enfants que j’alerte régulièrement), a un capital soleil épuisé (dixit ma dermato). Plus de temps sous le parasol pour moi donc…
          J’adore St Malo et ses alentours. De belles vacances en perspective pour toi ! 🙂

          J'aime

  3. et les crop circles? merci pour cette recherche qui m’intéresse au plus haut point car j’en vois beaucoup, notamment des cercles de champignons 🙂
    bon dimanche!

    J'aime

    1. Bonsoir Malyloup,
      Dans mes propos, j’ai bien évoqué la différence des ronds de sorcière et cercles de fées avec les agroglyphes. Voici pour toi un bon condensé et de jolies photos des crop circles : http://www.cropcircle.fr/
      Belle fin de journée, à bientôt.
      Cat
      PS : il m’a semblé voir une notification pour toi, dans mon reader, mais j’ai encore beaucoup de retard et le soleil du jour m’a emmenée sur notre côte Atlantique, non loin de Pornic. Voici d’ailleurs pourquoi je ne réponds qu’à cette heure ! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. je ne connaissais pas le terme ‘agroglyphes’ et il ne m’avait donc pas interpellée à la lecture 🙂
        ici on parle depuis toujours des ronds de sorcières pour les champignons (c’est notre ‘repère’) et j’ai vu grâce à toi qu’il y a des explications à ce phénomène……quant aux crops circles, merci pour le lien car je ne savais pas qu’il en existait en france et qu’ils appellent ça ‘agrophiles’
        j’avais regardé un bout de la vidéo et j’y reviendrai quand j’aurai plus de temps car elle m’intéresse aussi (en ce moment, je suis moi aussi dehors dès que je ne travaille pas ;-))
        douce nuit à toi et merci pour ce complément d’information

        J'aime

        1. Bonjour Malyloup,
          Merci, je t’en prie…
          Quoique un peu longue, la vidéo est effectivement très intéressante. Il faut juste prévoir un temps assez important, voici pourquoi j’en ai précisé la durée car, pour ceux qui consultent les articles sur leur téléphone ! 😉
          Très belle journée.. au frais si tu le peux. 🙂

          Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Philippe,
      Merci pour ce gentil commentaire.
      Oui, surprenant en effet…. il fallait au moins cela après ce long silence depuis mon dernier post (écrit, s’entend… puisque je mets à part les photos ou poèmes) 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Françoise,
      Merci d’avoir reblogué mon article.
      Cela signifie donc que tu as également voyagé dans une sorte de dimension « à part », à mi-chemin entre rêve et réalité ? 😉

      J'aime

  4. Magnifique article, passionnant ! Même si j’aime croire au merveilleux, tes explications sont d’un grand intérêt ! Reste la magie de la beauté de la nature ! J’habitais dans une petite maison il y a quelques années, dans mon jardin au centre de la pelouse poussait toujours un cercle très précis d’herbe très verte, très haute et plein de petites fleurs sauvages. Juste dans ce cercle, le reste de l’herbe dans le jardin restant assez rare. J’ai expliqué à ma fille que ce cercle était l’habitation de petits elfes qui vivaient dans un monde minuscule tout vert. Jusqu’au jour où j’ai appris que l’arrivée d’eau (située sous le cercle tout vert) avait une grande fuite et j’ai compris ce jour pourquoi ma facture d’eau était si élevée et aussi que les elfes n’étaient pour rien dans ce bel anneau vert. Ma fille n’en a jamais rien su ! Merci Cat pour cet article où tu nous racontes des histoires, et aussi pour tes superbes photos. J’adore ! Un bisou

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Nath,
      En effet, la nature est source de plaisirs multiples (découvertes et connaissances du vivant, rêves éveillés et histoires merveilleuses, plus ou moins éphémères et parfois imaginaires).
      Tout comme toi, publiquement ou pour les enfants, j’aime à vous conter ces belles histoires qui nous transportent, ensemble, dans un espace réellement magique ! ;-).
      Les photos, très belles effectivement, ne sont pas de moi.
      Bises, à bientôt.
      Cat

      Aimé par 1 personne

  5. Même si nous n’avons pas toutes les réponses, ou que la science a des certaines limites il y a toujours une réponse rationnelle a des phénomènes étranges, des fois il faut plus de temps ou de bonnes questions

    J'aime

    1. Bonsoir Rachel,
      Pour ma part, je suis un esprit curieux qui tente de comprendre pour savoir et de savoir pour comprendre. Cette démarche, qui correspond plutôt à l’esprit analytique des scientifiques, de ceux en charge d’investigations diverses (ex:journalistes), ne m’empêche pas de conserver une ouverture d’esprit pour des phénomènes a priori extraordinaires, voire irrationnels ! 😉

      J'aime

Les commentaires sont fermés.